Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus
Photo © Renaud Camus

Forum

Message de Rémi Pellet déposé le 19/04/2011 à 07h26 (UTC)
Objet : Impressions
Référence : 025953

Lire le message précédent.

Voir le document.

Bon, je me lance, sans filet.
1° Point positif, les deux invités se laissaient parler sans s'interrompre et l'échange était courtois. Manuel Valls n'est pas un bon orateur, ses phrases sont hachées, mais il est clair ; Renaud Camus, que je trouve habituellement très inspiré à l'oral malgré le jugement négatif qu'il porte souvent sur ses propres prestations, m'a paru très mal à l'aise, d'emblée un "ton" trop haut : il y avait une sorte d'inquiétude, de crispation et une très légère agressivité qui s'expliquaient mal compte tenu du fait qu'il participait à l'émission d'un de ses amis, Alain Finkielkrault, et que Valls n'a pas la réputation d'user des procédés d'un Plénel.
Peut-être le fait qu'Alain Finkielkrault lui ait annoncé son intention de le "pousser dans ses retranchements" (je ne me souviens pas de l'expression exacte) a bloqué Renaud Camus ?...
2° Je n'ai pas été convaincu du tout pas la thèse "anthropologique" avancée par Renaud Camus pour expliquer l'agression extrêmement violente subie par un jeune homme parce qu'il fréquentait une jeune femme d'un autre quartier que le sien. La référence à plusieurs reprises aux moeurs du "bled" m'a paru très contestable : est-ce que ce type d'agression n'a jamais été, n'est jamais, le fait de Français "de souche", de Corses ou d'immigrés venant de pays judéo-chrétiens ?... À côté de chez moi, l'année dernière, ce sont des immigrés polonais qui ont battu à mort un jeune homme et je ne suis pas certain qu'il faille préférer le sort des gays / juifs polonais à celui des gays / juifs des cités "sensibles" françaises.... L'"anthropologie" m'a paru relever de la conversation du café du commerce, plus que de Levi-Strauss (sentiment aggravé peut-être par la confusion, répétée deux fois, entre anthropologie et anthropomorphisme)
Je trouve beaucoup plus convaincantes les hypothèses avancées par Valls pour expliquer le phénomène des bandes violentes (la référence à la sous-culture nord-américaine dont sont abreuvés les "jeunes des quartiers sensibles" et à laquelle j'avais d'ailleurs fait référence dans des messages récents sur ce site)
3° En revanche, Renaud Camus est redevenu, à mon sens, très pertinent (et plus spontané) quand il a souligné la différence entre une politique impériale et une colonisation de peuplement (même s'il me paraître méconnaître ce que fut la colonisation française en Asie...)
4° Enfin, on peut regretter que Renaud Camus n'ait pas eu le temps d'exposer les solutions qu'il préconise pour contrer le "Grand Remplacement" sachant qu'il dit ne pas envisager de réserver aux arabes de France le sort qu'ils ont fait subir aux "pieds-noirs" d'Algérie, et qu'il récuse l'idée de préparer une guerre civile (de l'aggraver plutôt).

Réactions à ce message :
RSS Suivre la conversation par RSS